SEN, une opportunité partagée pour la transition

La nécessité de changer et réduire nos consommations d’énergie est un constat partagé par tous. Pour accompagner et mobiliser les citoyens en ce sens, un réseau de conseillers et d’agences locales pour l’énergie et le climat (ALEC) dédiées a été mis en place au fil des années. Les ALEC maillent aujourd’hui la Bretagne pour apporter des conseils et sensibiliser les territoires (collectivités, entreprises, citoyens) à la transition énergétique. C’est ce réseau que le projet SEN accompagne, en lui permettant de mobiliser des compétences numériques autour des données d’énergie, du suivi de consommation et du partage d’information.

Un projet au service du terrain

Né en 2018 à Lorient, le projet SEN (pour « Sensibilisation à l’Énergie par le Numérique ») vise à concevoir et diffuser des outils numérique autour de l’énergie, construits et améliorés avec les communautés d’utilisateurs. Un des premiers partenaires du projet a été l’ALEC du Pays de Rennes, qui souhaitait animer son territoire autour d’un défi de réduction des consommations en équipes. Après une phase d’échanges et de tests, SEN a ainsi pu mettre en place un outil web, permettant à la fois de suivre les consommations de chaque participant (particulier, professionnel, bâtiment public) et d’en faire une synthèse ainsi qu’un classement : c’est le « Grand Défi Énergie ». Cette plateforme est d’ores et déjà réplicable à d’autres territoires, et s’améliore à chaque édition.

Pour engager les citoyens dans le suivi de leurs consommations, ALOEN, l’ALEC de Bretagne Sud, a décidé d’allier un tableau de bord à une animation via un réseau social. C’est ainsi que « ConsoHerozh » est né : ce logiciel fait le pont entre technique et social, ce qui encourage l’implication de chacun vers une consommation énergétique plus sobre.

tableau de bord multi-énergies de ConsoHerozh
Tableau de bord multi-énergies de ConsoHerozh, associé à un groupe Facebook

Quand faire appel à SEN ?

Ces deux premiers exemples sont un témoignage de la manière dont SEN souhaite intervenir dans le domaine : en accompagnant les besoins de celles et ceux qui agissent pour la transition énergétique. Lors de ces deux projets, nous nous sommes attachés à comprendre les usages et les enjeux visés par les animateurs. L’explicitation et la clarification de ces besoins forment la première étape indispensable d’un projet informatique réussi : SEN travaille alors par itérations sur ces besoins, en lien régulier avec le porteur du besoin.

Cette démarche est doublée d’une attention forte à la documentation et à la publication sous licence libre. Nous permettons ainsi une meilleure mutualisation des efforts, dans un esprit de fédération : chaque fonctionnalité mise au point pour un cas précis peut être réemployée dans des situations similaires par la suite. On peut prendre pour exemple la relève manuelle de consommations sur le Grand Défi, ou encore la future connexion avec le service SGE d’Enedis.

Exemple de relève manuelle
Exemple de relève manuelle simple, réutilisable

En tant que professionnel engagé dans la sensibilisation des citoyens aux question d’énergie, vous pouvez d’ores et déjà nous solliciter, pour échanger sur vos besoins et étudier, dans une optique de mutualisation, comment SEN peut vous accompagner vers un outil numérique adapté.

Travaux en cours pour les animateurs

Des démarches de recensement auprès de différentes communautés sont en cours dans SEN, tout au long de 2021. C’est le cas par exemple des animateurs et animatrices de la transition énergétique en Bretagne : Breizh ALEC leur propose une rencontre mensuelle au cours de laquelle ils peuvent faire remonter les besoins autour de la visualisation de sa consommation, en sortir des fonctionnalités prioritaires et étudier une réponse commune, appuyée sur les outils SEN.

Contact

Contact direct pour le projet : Marie Tarsiguel, marie.tarsiguel@breizh-alec.bzh

Le numérique au service de l’énergie locale : une collaboration fructueuse

Pour ce premier article, nous souhaitons vous parler d’une association qui engage les citoyens dans l’écologie, la mobilisation au quotidien et bien sûr la transition énergétique. Les Lucioles – Ria d’Etel en Transition, née en 2013, mène des actions autour de la Ria, dans tous les domaines : parmi celles-ci, la production d’électricité renouvelable sur le territoire.  

Cependant, une fois les panneaux installés, comment garder les sociétaires mobilisés pendant toute la vie de la centrale ? L’enjeu de transition est toujours aussi important, mais les actions sont moins spectaculaires. C’est avec cette question que les administrateurs de la SCIC sont venus à la rencontre du projet SEN, pour étudier ensemble les moyens d’y répondre. En particulier, nous savons qu’il est possible de récupérer les données de production de la centrale. Alors, comment les valoriser ?

Les lucioles énergies
Les lucioles énergies

Une énergie locale

module solaire

C’est en 2015 que la société Lucioles Énergies voit le jour à Belz (56). Cette coopérative, dédiée au financement des centrales photovoltaïques sur les toitures locales, collecte de l’épargne des habitants pour aboutir à la mise en place d’une première centrale de 25 kWc à Locoal-Mendon, en 2018, puis d’une deuxième de 26 kWc à Étel en 2020.

Énergie et numérique ? La boite à outils SEN

Le projet SEN (pour « Sensibilisation à l’Énergie par le Numérique » ) a identifié un outil, capable de mettre en perspective les consommations d’énergie de chaque foyer avec cette centrale. Le logiciel libre « Be My Home Smart » (BMHS) est en effet riche de fonctionnalités intéressantes pour les citoyens !

Ce logiciel de domotique porte une attention particulière au volet énergétique de l’habitat : grâce à un capteur sur le compteur (ou à un compte Enedis/Linky), il suit les consommations de la maison et les affiche sous forme de tableau de bord. Fonctionnant avec un serveur multi-usagers, il dispose également de fonctions « sociales » pour comparer sa consommation avec d’autres familles. BMHS est un logiciel robuste et sécurisé, qui est publié sous licence libre depuis 2018, permettant ainsi sa réutilisation et son amélioration par la communauté.

Une innovation partagée

En lien avec le besoin de Lucioles Energies, le projet SEN a ainsi codé une fonctionnalité complémentaire dans le logiciel : le widget « investissement citoyen ». La production de la centrale (journalière, mensuelle et annuelle) est remontée sur le serveur. Chaque sociétaire peut configurer le widget pour indiquer son investissement (nombre de parts sociales dans la centrale), et BMHS va afficher en retour la « fraction d’énergie » produite par cet investissement. Chacun peut voir comment son épargne couvre sa consommation énergétique. Le petit plus, le widget est également capable de gérer un portefeuille de plusieurs centrales, et d’en afficher une synthèse.

BMHS widget investissement citoyen
BMHS widget investissement citoyen

Le début d’une collaboration

Dans l’exemple ci-dessus, le citoyen peut ainsi voir que ses 11 parts ont permis de produire un total de 28,4kWh sur le mois en cours. L’énergie est ainsi matérialisée à l’échelle individuelle et chaque sociétaire peut se l’approprier ! Voilà un premier exemple de l’apport des logiciels libres dans la mobilisation citoyenne pour une transition énergétique. Cette réalisation étant elle aussi partagée en licence libre, vous pouvez bien entendu la réutiliser pour votre projet.

N’hésitez pas à laisser un commentaire ou nous contacter pour toute question ! Au prochain article, nous évoquerons un autre défi : réduire sa consommation d’énergie en équipe.